Printemps arabe cinq ans après : Bilan Sécuritaire, Economique et géopolitique.

img

Printemps arabe cinq ans après : Bilan Sécuritaire, Economique et géopolitique.

Le samedi 7 mai 2016 à la Sorbonne,

Depuis le déclenchement du “printemps arabe”, le monde arabo-musulman connait des mutations multiples et profondes qui ont eu des conséquences politiques, sécuritaires, économiques et sociales importantes, ayant induit l’instabilité, l’amplification du terrorisme, la multiplication des organisations extrémistes, l’accroissement des actions violentes qui se sont étendues ces dernières années aux quatre coins du monde. C’est ce phénomène sans précédent que nous voulons décrypter, analyser et expliquer.

L’Europe en général et la France en particulier n’ont pas échappé aux séquelles de ce « printemps arabe » dans le sens où elles ont été la cible d’attaques terroristes et qu’elles ont du faire face à une vague migratoire inédite dans l’histoire contemporaine, sans parler des citoyens européens qui, par le mixage de leur culture leucémique et l’incubateur internet, se sont radicalisés en rejoignant les organisations terroristes qui opèrent dans les zones de tensions (Syrie, Irak, Libye), ce qui a révélé l’existence de cellules terroristes locales, implantées au cœur même de l’Europe.

Si l’on considère l’expérience occidentale, l’on constate que les changements que l’Europe a connu après les guerres de religions -expérience qui a consisté à substituer aux tyrannies et au sous-développement, la démocratie, la liberté et le progrès- sont aux antipodes des expériences des pays du « printemps arabe ». Celles-ci ont généré l’effondrement des économies, l’insécurité, les guerres civiles, les affrontements confessionnelles, le tribalisme, l’extermination des minorités, le déplacement des populations, l’accroissement du terrorisme et l’émigration.

Cette situation précaire,  anarchique ou dramatique que connaissent certaines régions arabes, les retombées locales, régionales et internationales de cette nouvelle situation nécessitent par conséquent l’examen profond de ce « printemps arabe », tant du point de vue de ses causes qu’au regard de ses résultats ou de ses effets secondaires et imprévisibles. Un examen profond et sans concession, afin de déterminer une stratégie de prévention et une thérapie adéquate.

Author : woesd

woesd

RELATED POSTS

Leave A Reply