Le secteur textile et de l habillement en Tunisie

img

Différents Audits et Accompagnements

Le secteur du textile et de l’habillement en Tunisie

  • Ces différents audités et accompagnements avaient pour but de renforcer et d’améliorer la chaîne de valeur et de diversifier l’offre de produits, consolider les marchés existants et accéder à de nouveaux marchés tout en optimisant les services proposés.

 

  • Il est important de  diversifier les exportations par une assistance directe aux entreprises spécialisées dans les produits textile et habillement et les produits du textile technique.

Les objectifs clés et nouvelles stratégies du secteur

  • L’amélioration des sources d’approvisionnement des entreprises du secteur.
  • Le Renforcement de la compétitivité à l’export et le développement des opportunités  d’affaires et  la diversification des marchés d’exportation.
  • L’intégration des jeunes professionnels et renforcement de leurs compétences dans la conception des produits à valeur ajoutée.
  • Changement de stratégie notamment au niveau de certains créneaux porteurs (Confection haut de gamme, Textile technique, finissage et ennoblissement, bonneterie,…) et de s’orienter davantage de la sous-traitance vers la Co-traitance et au produit fini.

Extrait des analyses effectué sur 2016

  • Le secteur du textile qui avait toujours un poids majeur dans l’industrie Tunisienne, en terme d’emploi et d’entreprises, rencontre plusieurs problèmes depuis la révolution.
  • Depuis des années le secteur  du textile en Tunisie connaît une crise profonde qui a mis fin à l’existence de plusieurs entreprises et qui compromet l’avenir d’un département à forte employabilité et au potentiel qui fut, quelques années auparavant, prometteur et attrayant pour les investisseurs étrangers. Ce secteur a bien évidement  perdu 30 mille emplois et 220 entreprises depuis 2011.Une crise aggravée par les mouvements sociaux anarchiques tel que la Sté New Aquarelle.

Extrait des analyses effectué sur 2016

  • Parmi les facteurs qui ont accéléré la descente aux enfers du textile tunisien, figure, l’absence de planification et d’une stratégie concernant la régulation des importations dans le domaine du textile  au niveau des gouvernements qui se sont succédés ainsi que les importations de prêt à porter qui ont augmenté de 3% depuis 2011.
  • Une augmentation qui est due principalement au décuplement des importations turques dont le volume est actuellement douze fois supérieur à ce qu’il était en 2011.
  • Ce qui fait qu’aujourd’hui, les produits de prêt à porter sur le marché tunisien avoisinent les 15%, alors que les produits étrangers dépassent parfois les 85%.
  • Une catastrophe certes  qui nécessite des mesures urgentes et concrètes afin de stopper l’hémorragie.
  • Il faut impérativement mettre en place un système de régulation des importations inflexible et efficace.

Rencontre avec Monsieur le Gouverneur de Bizerte, M Gouider Mohamed.

Discussion du dossier Bruel Confection et de 5 autres sociétés dans le textile.

Nommé depuis 5 jours le 23 septembre 2016;  Monsieur Gouider Mohamed vient juste à l’instant de signer un accord de principe avec l’une d’entre elle. Une visite est prévue prochainement pour suivre l’évolution des accords.

Monsieur le Gouverneur  a notre soutien pour éviter toute fermeture.
Nous le remercions pour son accueil et son effort. L’homme juste au poste juste.

Après réflexion suite à la visite d’aujourd’hui , l’industrie du textile a besoin:

  • Que la Tunisie ait une industrie compétitive comme le Maroc ou la Turquie qui ont 75 % du marché du Maghreb.
  • Réductions des charges pour les entrepreneurs (pour une réduction des coûts de production).
  • Contrôle qualité́.
  • Modernisation des unités pour produire en quantité, dans des délais court- Convaincre les donneurs d’ordres européens.

C’est ce que demande les grands donneurs d’ordres européens, c’est pour cela que la Turquie a pris les marchés à la Tunisie, l’Algérie et le Maroc, mais le Maroc redevient compétitif avec la baisse des couts, et la modernisation des unités.

Mais il faut faire un audit général et des propositions concrètes.

Fermeture de bruel confection

  • A Zarzouna du gouvernorat de Bizerte, l’usine Bruel Confection a décidé de fermer ses portes définitivement hier le 21 septembre.
  • Il s’agit malheureusement de la 4ème usine qui quitte la région …
  • Il s’agit malheureusement de la 4ème usine qui quitte la région à l’instar d’Otriko, Bitana et Rimex qui employaient ensemble près de 550 personnes. Avec Bruel, le nombre des licenciés s’élèvera à 668.
  • Une manifestation a eu lieu devant le siège du gouvernorat dans une tentative ultime de faire intervenir l’UGTT et le gouvernement.
  • Bruel Confection est une société de textile et d’habillement qui jouit d’une cinquantaine d’années d’expérience dans le secteur.

Visite du 29 septembre 2016
Société NEW AQUARELLE  Textile lingerie

  • Intervention auprès d’une Société de textile qui emploie 170 personnes afin d’éviter une fermeture définitive.
  • Société totalement exportatrice New Aquarelle basée à Ezzahra, dans la banlieue de Tunis et spécialisée dans la fabrication de lingerie fine et de maillot de bain haut de gamme. Principal client WACOAL Europe ex EVEDEN en Angleterre.
  • New Aquarelle a été fondée en 2000, par un couple de français expatriés en Tunisie depuis la fin des années 1980 : Karine et Hervé Le Noël.
  • Depuis 2011, 3 grèves ont eu lieu par les employées (dont 2 grèves sauvages).
  • Arrête de production totale depuis le 22 septembre 2016. Et mise en place d’un chômage technique à partir de demain.
  • Espérons pouvoir les aider et les soutenir pour un plan de restructuration pour éviter une fermeture définitive.

 

Visite du 26 juillet 2016
Société Golden Textile

Visite de courtoisie d’une société off- shore, Golden Textile auprès du PDG M Bjaoui Hamadi, Tunisio-Allemand, qui emploie plus de 200 salariés de la Région de Bizerte.

Suite à cette visite, nous avons pu constater les difficultés de ce secteur.

  • Tels que : fermetures d’usines depuis 2011.

Qui s’explique en premier lieu par l’augmentation des charges salariales et des charges fixes et par la concurrence à échelle mondiale.

Cette société résiste tant bien que mal à éviter sa fermeture.

Il est important qu’un soutien de l’état soit mise en place rapidement pour l’industrie du textile.

 

Author : woesd

woesd

RELATED POSTS

Leave A Reply